item4
ActaGroup
item3
item2e2
item2e2a
Qui sommes nous
item2e2a1
Qui sommes nous
item2a
item2a1
item2a2
item2a2a

(+32 (0)87 / 29 28 00

item7

© Acta xxx HOME xxx GDPR xxx ACTA Intérim sa xxx ACTA Sélection & recrutement xxx Mentions légales xxx Webdesign: www.cito.be

item3a
item2e
La Graphologie, aujourd’hui :
Pour qui ? Pour quoi ?
 
Depuis que l’homme a découvert l’écriture, il s’intéresse à ce qu’elle révèle. Qu’il s’agisse d’Artistote, d’Auguste, de Louis XIV, des chinois, des américains, des européens ... tous savent que l’écriture, trace fixée par le mouvement formateur, est la projection de l’être humain dans la multiplicité de ses manifestations, qu’elles soient conscientes ou inconscientes. La graphologie, science de l’expression, s’est imposée dans bien des domaines : sélection professionnelle, orientation ou réorientation de carrière, domaine judiciaire ...
 
Au niveau du recrutement, l’analyse graphologique permet à l’employeur de déceler les potentialités et les compétences du candidat. Celles-ci n’apparaissant pas nécessairement à l’entretien. Cet outil utile et fiable, s’il est utilisé par des graphologues sérieux, permet, en fait, de trouver la meilleure adéquation possible entre le poste à pourvoir et la candidature proposée. Mais qu’observons-nous dans l’écriture et quelles significations nous apportent ces indices graphiques ?
 
1.  La courbe pulsionnelle ou instinctuelle…
…étudie la pression, le trait et ses caractéristiques, le mouvement, le rythme de l’écriture, sa vitesse ... et nous informe sur l’énergie, aussi bien physique que mentale du candidat, sur son émotivité, son impressionnabilité, son degré de sélectivité sur le plan idéal ou relationnel.
 
Comment s’établit le rapport entre la personnalité et son milieu ? Le candidat est-il apte à saisir les nuances, à résister aux heurts d’ordre affectif ? Comment investit-il son énergie ? Est-elle réactive ou réalisatrice ? Comment gère-t-il son potentiel émotionnel ? Comment s’affirme-t-il ? S’impose-t-il avec souplesse ou dirigisme ? Est-il combatif, résistant au stress, capable d’un rythme de travail régulier ou accéléré ... ?
 
2.  La courbe rationnelle envisage…
…la forme des lettres et le mode de liaison entre elles ainsi que la continuité, c’est-à-dire le mode de regroupement des lettres.
 
L’observation de ces variables nous permet de répondre aux questions suivantes : quel est le  mode de pensée de la personne en question : originale, personnelle, conventionnelle ? Comment perçoit-elle les données ? Va-t-elle à l’essentiel ou a-t-elle le soucis du détail, de la précision ? Sa compréhension est-elle vive, exacte, approfondie, superficielle ? Son jugement est-il objectif, subjectif, tolérant, indépendant ... ? De quelle forme l’imagination dispose-t-elle ? Le scripteur fait-il preuve d’un raisonnement cohérent, logique ? Sa capacité d’expression est-elle fluide ?
 
3.  La courbe du Moi intime mesure…
…tous les mouvements verticaux. Elle nous renseigne sur la nature profonde de la personnalité. Elle évalue le degré et la forme du sentiment de soi, les réactions d’amour propre, la perspicacité du scripteur, le respect ou le non-respect pour les réalités objectives. Elle établit la concordance entre les aspirations et les capacités de réalisation, l’investissement dans la tâche ...  Les objectifs fixés sont-ils réalistes ou excessifs ?
 
4.  La courbe du Moi social décrit…
…le comportement relationnel de la personne vis-à-vis de son entourage proche ainsi que son attitude vis-à-vis du groupe ou de l’équipe. Sa capacité d’organisation et d’adaptation dans la société dans laquelle vit le candidat, ses réactions aux imprévus, son aptitude à prendre du recul par rapport à lui-même et aux événements, son sens de la réalité, son intérêt collectif. Et pour l’entreprise, son sens prévisionnel, sa capacité de négocier, de se remettre en question ...
 
Ces informations nous sont données par l’observation des mouvements horizontaux, l’ordonnance, c’est-à-dire la répartition des blancs et des noirs, la direction des lettres, le parallélisme de  l’inclinaison ...
 
Cette approche de ce que peut révéler une analyse graphologique est bien sûr très incomplète. Si vous souhaitez en savoir d’avantage, vous pouvez vous adresser à l’Institut de Graphologie auprès de Marie Bosmans, Membre Fondateur du Groupement des Graphologues Professionnels de Belgique (GGPB) rue Henri Vieutemps 4/33 à 4000 Liège - Tél et fax : 04/226.54.63. Toutes informations complémentaires vous seront données sur simple demande. Ecrivez-nous, nous vous dirons ...
 
-> VERS LE HAUT
Qui sommes nous
item2d
item9a1